Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

Sécurité sociale Espagne-Andorre : accord bilatéral

Lorsqu'une personne espagnole ou une personne résidant en Espagne pose des questions sur l'établissement de sa résidence dans un autre pays différent, l'une des questions les plus générales qui peuvent se poser est de savoir si Les cotisations et prestations de la sécurité sociale espagnole s'appliquent également à l'Andorran. Autrement dit, si la retraite, la couverture maladie et d'autres types d'assurance sont consommables dans les deux pays lors d'un changement de résidence ou si les cotisations antérieures ont été vaines. Ou encore plus résumé: si les deux systèmes sont compatibles.

Dans cet article, nous avons proposé d'aborder cette question, sur la base de l'accord que la sécurité sociale espagnole maintient avec la sécurité andorrane. A l'époque on parlait déjà des accords de double imposition, mais cette fois on parlera de la Accord de sécurité sociale entre l'Espagne et Andorre.

Cet accord et l'accord administratif pour son application ont été signés le 9 novembre 2001 et sont en vigueur depuis le 1er janvier 2003 et ont été publiés au Journal officiel de l'État du 4 décembre 2002, et s'applique aux personnes qui travaillent ou ont travaillé dans l'un ou les deux pays et à leurs familles et survivants.

Sécurité sociale entre l'Espagne et l'Andorre : prestations incluses

Selon la sécurité sociale espagnole elle-même et, en prenant les informations générales de cet accord, il a application sur les avantages suivants:

  • Prestations de sécurité sociale espagnole:
    • Soins de santé en cas de maternité, de maladie et d'accident courants ou professionnels, au travail ou non. 
    • Prestations économiques pour incapacité temporaire découlant d'une maladie courante et d'un accident non professionnel. 
    • Avantages économiques pour la maternité. 
    • Prestations d'invalidité permanente, de retraite, de décès et de survie. 
    • Avantages économiques découlant des accidents du travail et des maladies professionnelles.
  • Prestations de sécurité sociale andorrane:
    • Soins de santé en cas de maternité, de maladie courante et d'accident du travail. 
    • Prestations économiques pour incapacité temporaire découlant d'une maladie courante et d'un accident du travail. 
    • Avantages économiques pour la maternité. 
    • Prestations d'invalidité, de retraite, de décès, de veuvage et d'orphelin.

Puis-je prendre ma retraite en Andorre avec une prestation espagnole?

Par conséquent, oui, une personne peut passer sa retraite en Andorre grâce à une prestation accordée par l'Espagne ou l'Etat espagnol. Cependant, ils doivent savoir que la chose difficile s'ils sont déjà à la retraite est d'obtenir la résidence, car obtenir la résidence active par eux-mêmes ou par quelqu'un d'autre implique un travail (et ne peut donc pas bénéficier de la prestation) et l'obtention d'une résidence passive ou sans but lucratif c'est assez cher. Peut obtenir plus d'informations ici.

Un cas différent est celui d'une personne qui est toujours active et qui doute de sa capacité, le moment venu, d'exercer son droit de bénéficier de l'Espagne parce qu'elle y a contribué une partie de sa vie professionnelle. Dans ce cas et en vertu de cet accord, la personne en question aura le droit de bénéficier à la fois des Etats espagnol et andorran, et chacun sera responsable de sa part correspondante.

Fonctionnement de l'accord

Andorre Espagne Convention de sécurité sociale, fonctionnement

Pour comprendre la fonctionnalité de cet accord, nous pouvons le résumer dans les quatre points importants suivants:

  1. Pour acquérir les prestations contributives prévues par la Convention, vous pouvez ajouter les périodes d'assurance accomplies en Espagne et en Andorre, tant qu'ils ne se chevauchent pas. 
  2. Des avantages économiques contributifs peuvent être reçus indépendamment du fait que l'intéressé réside ou se trouve en Espagne ou en Andorre
  3. Chaque pays paiera ses propres prestations directement au bénéficiaire. Toutefois, les sommes dues à la sécurité sociale de l'autre pays peuvent être déduites des premiers versements de pension, le cas échéant.
  4. Les personnes qui remplissent les conditions des lois des deux pays pour avoir droit à une pension contributive, ils pourront percevoir cela de chacun d'eux.

De plus, vous devez savoir que:

  • Les périodes de assurance agréée avant la date d'entrée en vigueur de la Convention, dans l'un ou l'autre des deux pays, sont pris en comptea pour la détermination du droit aux avantages reconnus en vertu de celui-ci.
  • L'application de la Convention permet l'examen des droit aux prestations pour les éventualités qui auraient eu lieu avant la date de son entrée en vigueur, bien que le paiement de celui-ci ne soit en aucun cas effectué pour les périodes antérieures à leur validité (il s'agirait de nouvelles périodes).

Par conséquent, la réponse claire et simple est que oui, vous pouvez résider en Andorre en profitant des prix espagnols et vice versa, conforme à la législation et aux exigences susmentionnées. Ce qui signifie, à son tour, qu'une personne peut jubilé en Andorre après avoir été cotée en Espagne, recevoir des paiements des deux juridictions en fonction des droits acquis auprès d'eux.

Cependant, malgré cela, nous recommandons d'en discuter avec les professionnels du secteur, des experts au niveau international et des pays mentionnés pour pouvoir optimiser chaque cas tout en étant toujours dans le strict respect de la législation pertinente. Passons maintenant en revue chacun des types de prestations et d'assistance.

Assistance sanitaire

Se référant aux dispositions de l'accord, les soins de santé sont reconnus par le pays dans lequel le travailleur est assuré ou pour le pensionné le pays qui verse la pension, conformément à votre législation nationale. Pour ce faire, les périodes d'assurance des deux pays sont totalisées, si nécessaire, tant qu'elles ne se chevauchent pas.

Ainsi, en termes généraux et normaux, le pays qui le reconnaît fournit des services mais aussi ils peuvent le recevoir lorsqu'ils déménagent ou résident dans l'autre pays dans les cas suivants:

  • Les travailleurs assurés dans un pays ainsi que leurs proches qui déménagent temporairement dans l'autre pays et qui ont besoin d'une assistance médicale immédiate. 
  • Travailleurs assurés dans un pays et envoyés travailler dans l'autre pour une période n'excédant pas deux ans ou un an pour les travailleurs indépendants, ainsi que les membres de leur famille qui les accompagnent. 
  • Les membres de la famille d'un travailleur assuré dans un pays résidant sur le territoire de l'autre pays. 
  • Les retraités d'un pays et leurs proches qui se trouvent ou résident sur le territoire de l'autre pays. Pendant le séjour temporaire, ils ont droit à des prestations en cas de besoin immédiat. 
  • Travailleurs malades qui ont été autorisés à s'installer dans l'autre pays.  
  • Les travailleurs qui résident dans un pays et travaillent dans l'autre pays peuvent recevoir des soins de santé dans l'un ou l'autre des deux pays.

Les prestations de santé sont servies dans le pays où se trouve le bénéficiaire, et selon ce qui est établi dans la législation sanitaire et dans les services de santé publique de ce pays, pendant le temps autorisé par l'institution du pays où le travailleur est affilié ou qui paie la pension et à la charge de ladite institution.

Invalidité permanente, retraite, décès et survie

Selon l'accord, chaque pays doit examiner séparément la demande de prestations comme suit:

  • Sera vérifié si l'intéressé a droit à la prestation en tenant compte uniquement de ses propres périodes d'assurance sans ajouter ceux de l'autre pays. 
  • De même, l'avantage sera calculé en ajoutant aux périodes d'assurance propres celles accréditées dans l'autre pays (pension théorique). Dans ce cas, le montant de la prestation ne sera pas intégralement, mais en fonction de la proportion entre les périodes d'assurance accomplies dans le pays qui l'octroie et la somme des périodes en Espagne et en Andorre (pension au prorata).
  • Il y a un exception pour les cas où la durée totale des périodes d'assurance accréditées dans l'un des deux pays est inférieure à un an et qui, à elles seules, ne donnent pas droit à une pension dans ce pays. Ils seront assumés par l'autre pays comme les leurs, mais sans appliquer la clause pro rata temporis.

Enfin, si les périodes d'assurance accréditées dans les deux pays sont inférieures à un an, la règle générale de totalisation et de prorata s'appliquera. Les prestations calculées comme indiqué dans les sections précédentes seront comparées et Chaque pays reconnaîtra et paiera la prestation la plus favorable à l'intéressé.

Pour la reconnaissance et le calcul de la pension, différents facteurs et conditions spécifiques sont pris en compte en fonction du cas particulier., et c'est pourquoi nous insistons pour recommander un traitement professionnel pour déterminer et résoudre la situation particulière de chacun. Nous n'aborderons pas ce sujet dans cet article, car il est long et fastidieux, assez technique et peu pertinent pour les connaissances générales.

Autres bénéfices

Accident du travail et maladie professionnelle: Le droit aux prestations résultant d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle sera déterminé par le pays dont la législation était applicable au travailleur à la date de l'accident ou de la maladie.

Maternité et invalidité temporaire: Les avantages économiques découlant desdites éventualités sont reconnus par le pays dans lequel le bénéficiaire est assuré, en tenant compte, le cas échéant, des périodes d'assurance de l'autre pays, à condition qu'elles ne se chevauchent pas.

Demande de prestations

L'accord indique que demandes des prestations doivent être adressées au Iinstitution compétente du pays où réside l'intéressé, et il sera efficace dans les deux pays s'il est allégué dans la demande ou s'il est déduit de la documentation présentée l'exercice d'une activité professionnelle dans l'autre pays. En outre, si l'intéressé ou ses initiateurs résident dans un pays tiers, ils doivent adresser leur demande à l'institution du pays (Espagne ou Andorre) sous la législation duquel ils ont été assurés en dernier lieu. 

En Espagne, ils doivent être effectués dans le Centre d'attention et d'information de la sécurité sociale le plus proche de votre domicile (Institut national de la sécurité sociale), à l'exception de travailleurs inclus dans le régime spécial pour les travailleurs de la mer qui se font dans le Directions provinciales de l'Institut social de la marine.

Par contre, en Andorre, ils doivent être faits dans le Caixa Andorrana de Seguretat Social.

Travailleurs déplacés

Enfin, il reste à aborder le problème dans le cas des travailleurs détachés. En règle générale, les travailleurs détachés sont soumis à la législation de la sécurité sociale du pays sur le territoire duquel ils exercent leur activité professionnelle. Désormais, s'il s'agit d'un transfert temporaire, ils peuvent maintenir la législation espagnole sur la sécurité sociale dans les conditions et exigences indiquées ci-dessous, applicables aux travailleurs de toute nationalité:

  • Pour les salariés, qui exercent leur activité dans une entreprise espagnole et qui en sont déplacés pour exercer temporairement leur activité en Andorre, il sera demandé à la Direction provinciale du Trésor général de la sécurité sociale ou aux administrations de celle-ci de délivrer le certificat correspondant de déplacement.
  • Les indépendants Ceux qui déménagent pour exercer temporairement leur activité en Andorre doivent demander à la Direction provinciale du Trésor général de la sécurité sociale ou aux administrations de la même, la délivrance du certificat de détachement correspondant.
  • Pour les salariés, la durée maximale du détachement initial est deux ans. Pour les travailleurs indépendants, la période maximale de détachement initial est un an

Si les travailleurs salariés ou indépendants doivent prolonger leur séjour dans ce pays au-delà de la période réglementée pour le détachement initial, l'employeur ou le travailleur indépendant doit demander l'extension du maintien de la législation espagnole sur la sécurité sociale. Cette extension doit être demandée trois mois avant la fin de la période autorisée et devant la Sous-direction générale de l'affiliation, de la contribution et de la gestion du système RED du Trésor général de la sécurité sociale, toujours conformément à la convention.

En plus de cela, il existe des exceptions pour certains cas spécifiques cela, cependant, va au-delà de l'objectif de cet article et que nous n'y aborderons donc pas non plus.

Conclusion

En bref, l'accord bilatéral de sécurité sociale entre l'Espagne et Andorre rend possible la compatibilité des deux systèmes, tant au niveau des cotisations et des prestations que des assurances sociales, de sorte que l'on puisse résider dans l'un des deux pays sans perdre tous les droits acquis dans l'autre, y compris la retraite. Cependant, il existe une législation stricte et assez étendue qui doit être remplie, et pour laquelle chaque cas doit être traité de manière spécifique, d'autant plus lorsque l'objectif est d'optimiser les droits et les montants facturés.

C'est pourquoi nous recommandons, malgré tout, faites-le entre les mains de professionnels dédiés à cela qui peuvent garantir la meilleure application à votre cas. Dans Approvisionnement mondial Nous sommes des experts spécialisés dans l'implantation de personnes et d'entreprises en Principauté d'Andorre, et nous saurons résoudre votre cas de manière adaptée et vous offrir toutes sortes de services juridiques, fiscaux et comptables. Il peut contactez-nous et parlez-nous de votre cas en cliquant ici, et vous pouvez aussi lisez la plupart des services les plus importants que nous proposons ici. Merci beaucoup de nous lire.

19 réflexions au sujet de “Seguridad social España-Andorra: convenio bilateral”

  1. Bonjour,
    Nous posséderions, avec mon mari, nous expatrier à Andorre d'ici 1-2 ans. Nous aimerions connaître le système d'assurance maladie ainsi que l'accord avec l'Espagne.
    Merci pour votre détour.

    Les salutations,
    MT Ferriol

    Répondre
  2. Puis-je être retraité en Espagne et en même temps travailler et cotiser en Andorre ?
    C'est-à-dire être à la retraite en Espagne et retarder sa retraite en Andorre.

    Répondre
    • Salut James, merci pour le commentaire. Évidemment non, ça n'a pas de sens. Si vous êtes en Espagne, vous êtes en Espagne sans plus tarder. Si vous vous demandez si, en recevant une pension de la sécurité sociale espagnole et en obtenant une résidence passive en Andorre, vous pouvez continuer à percevoir la pension, alors oui, bien sûr. Ce qu'il ne peut pas faire, c'est ne pas travailler non plus, évidemment, puisqu'il est à la retraite.

      Répondre
      • Je voulais aussi savoir si le temps de cotisation en Espagne, sert à compléter le temps de cotisation en Andorre pour dépasser le minimum de 5 ans demandé par la CASS ?

        Répondre
  3. Je vis en Espagne et je reçois une pension de retraite. Je vais vivre en Andorre, quelles démarches/formulaires dois-je faire auprès de la SS pour continuer à percevoir ma pension ?

    Répondre
    • Bonjour Anne, merci beaucoup pour votre commentaire.

      Eh bien, nous aurions à étudier votre cas plus attentivement pour voir quelle documentation et quelles procédures doivent être effectuées.

      Contactez-nous si vous souhaitez que nous vous conseillions à ce sujet.

      Répondre
  4. Il me reste 3 ans pour prendre ma retraite et je vais travailler ces dernières années en Andorre.
    A 65 ans, je pourrai demander ma retraite en Espagne, même si je continue à vivre en Andorre.
    Cela m'affecte de travailler les dernières années en Andorre pour le calcul de ma pension.

    Cordialement.
    Juan

    Répondre
    • Salut Juan, merci pour vos commentaires.

      Eh bien, même si cela dépend de plusieurs facteurs et devrait être analysé plus en profondeur, en principe, cela devrait compter. Cependant, vous devez arrêter de travailler et donc retourner en Espagne (puisque vous n'aurez pas de permis de séjour en Andorre).

      Répondre
  5. J'ai travaillé dix-huit ans en Andorre, je suis en Espagne depuis 2006, il me reste 9 ans pour prendre ma retraite en Espagne à 67 ans. Dois-je attendre ma retraite en Espagne pour demander ma retraite en Andorre ?

    Répondre
    • Bonjour Maria José, merci beaucoup pour le commentaire.

      Bien que je ne sache rien de votre cas, l'âge minimum de la retraite en Andorre est de 65 ans avec au moins 15 ans de cotisations. Ainsi, il pourrait prendre sa retraite dans les deux pays. Si vous prenez votre retraite en résidant en Andorre, vous pouvez le faire à 65 ans et si vous prenez votre retraite en Espagne à 67 ans. Bien entendu, chaque État vous versera la prestation correspondant à la cotisation que vous avez versée.

      Répondre
  6. Bonjour, j'ai cotisé pendant 20 ans en Espagne et maintenant j'ai déménagé en Andorre pour travailler pour quelqu'un d'autre et vivre. J'ai 44 ans.
    Lorsque je prendrai ma retraite (vraisemblablement en Andorre), puis-je également accéder à une pension de retraite de l'État espagnol ? ou ayant passé les dernières années avant ma retraite à ne pas trader en Espagne, est-ce que je perds mes droits... ?
    Merci beaucoup

    Répondre
    • Bonjour Naomi, merci pour le commentaire.

      En principe, vous avez effectivement droit à une prestation de retraite de l'État espagnol correspondant aux 20 années de cotisations.

      Cordialement.

      Répondre
  7. Bonjour bon, j'ai 39 ans et j'ai une invalidité permanente absolue en Espagne. J'aimerais résider en Andorre pour améliorer ma qualité de vie et celle de ma fille. A quel type de résidence j'appartiens ? Ou quelles seraient les dépenses nécessaires ? Merci

    Répondre
    • Bonjour José Manuel, merci beaucoup pour le commentaire.

      Eh bien, compte tenu de votre cas, la résidence passive est peut-être possible, même si j'en doute aussi beaucoup. Je crains que, le regrettant, votre cas soit entre compliqué et impossible...

      Répondre
  8. Bon après-midi,

    J'ai travaillé à la fois en Espagne et en Andorre pendant de nombreuses années en fondant ma résidence, même avec des emplois simultanés dans le temps. Ma résidence principale était en Andorre, pas en Espagne. J'ai pris ma retraite dans les deux pays et je reçois des prestations dans les deux pays. Je vis actuellement en Espagne et je reçois des soins de santé en Andorre et dans une mutuelle espagnole, mais pas pour la sécurité sociale. Y a-t-il un problème pour recevoir des prestations de santé en Espagne après s'être inscrit ici ? Merci d'avance

    Répondre
    • Bonjour Joan, merci beaucoup pour votre commentaire.

      Je n'ai pas très bien compris votre commentaire, mais en général, les services de santé couverts par la sécurité sociale sont fournis là où le bénéficiaire est résident. Si vous résidez en Espagne, vous devez en principe être couvert par la sécurité sociale espagnole et y avoir vos services de santé.

      Répondre
  9. Salut
    Je suis référencé depuis quelques années en Andorre et j'ai un extrait de points Retraite.
    230,19 points.
    Je souhaite connaître l'équivalence en mois et en jours cités, afin de savoir que j'ai suffisamment accumulé pour demander une prestation.

    Répondre

Laisser un commentaire

Sécurité sociale Espagne-Andorre : accord bilatéral

Retrouvez-nous sur les réseaux

À propos de nous

Andorra Insiders est une plateforme d'information sur l'Andorre gérée par Abast Global, un cabinet de conseil professionnel andorran pour les services juridiques, fiscaux et comptables spécialisé dans l'établissement de personnes et d'entreprises en Principauté d'Andorre. Plus d'informations ici.

Partager sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur telegram
Partager sur whatsapp

Articles les plus récents